Il est conseillé de prendre le taxibe : et puis quoi encore ?

Photo Facebook

Photo Facebook

Face aux embouteillages, voici donc la dernière trouvaille en date, émis sous forme de communiqué officiel  : veuillez s’il vous plait privilégier les “transports en commun”.

On aurait presque envie de rétorquer à l’auteur de cette directive un cinglant “ok, refile nous alors ton Toyota V8 et toi tu vas prendre le betax“. [ndlr : le bus]

Oui, va faire la mêlée pour monter dans des bus pourris, surchargés, puants avec les freins souvent en option.

Oui va monter dans un de ces bus, où on te fait asseoir sur une planchette, le cul entre deux chaises.

Quand par contre on a son cul assis dans le doux cuir de son Toyota V8, avec l’air conditionné pour éviter les odeurs nauséabondes, les sirènes abusives pour tailler sauvagement la route au mépris du code de la route, il est ainsi plus facile de dire aux gueux et autres babakoto qu’ils feraient mieux de “privilégier les transports en commun“.

Lire aussiEmbouteillages : le ministère des Transports recommande les transports en commun

Monsieur le ministre, au lieu de faire correctement son boulot, chercher les sous et réparer/entretenir les routes et limiter ainsi les embouteillages, conseille donc à ses concitoyens de “prendre les transports en commun pour limiter les embouteillages”.

Un peu d’ailleurs comme notre chère JIRAMA qui conseille de “s’auto-rationner” dans la consommation d’eau et d’électricité quand elle n’arrive plus à satisfaire la demande.

Messieurs dames les responsables : c’est vous qui ne faites pas correctement votre job, prière donc de ne pas vous défausser sur les autres pour masquer votre propre médiocrité et incompétence.

Et si l’ampleur de votre tâche vous dépasse et bien faites donc la seule chose qui apparaîtra utile de votre mandat : démissionnez.

Là oui vous remonterez dans notre estime. Et vous rendrez service à la communauté.

Dernier conseil : vous vous gargarisez de réparer les routes. Très bien, mais faites le la nuit au lieu d’emmerder les usagers en heures ouvrables, et ce en créant encore plus d’embouteillages.

TNN

© TANANEWS.COM - Tous droits réservés - Reproduction interdite sans autorisation préalable - Tout contrevenant s'expose à des poursuites judiciaires

D'accord, pas d'accord ? Réagissez - 20 réactions

afist dit :

tsy nahatratra ny fivoriana teny Iavoloha ingahy minisitra fa najanon’ny betax teny Andoharanofotsy i leiry

[Répondre]

Gérard dit :

C est pour les députés ,, ce conseil ?
sinon aujourd’hui à Tana tout le monde marche pieds nus, chaussures à la main ), ou utilise la pirogue

[Répondre]

andrianiaina dit :

@Gérard, hier soir, une partie de la digue qui vient d’être paveté de Soavina à 2 km de la zone forello Tanjombato a été emportée par les eaux. Et on relie les deux parties de la digue en pirogue.

[Répondre]

krizzy2 dit :

Mais les betax sont la cause d’aggravation des embouteillages ! Disciplinez les, et ça va s’améliorer grandement

[Répondre]

soa dit :

l’exemple vient d’en haut! rehefa mandeha taxi-be ianareo membre gouvernement sy ny deputés sns… dia mandeha bus avokoa ireo tontakely mitondra 4X4 ireo, fa ianareo voalaza ireo no miteraka ny bouchon eto an-drenivohitra

[Répondre]

Marina Tsivery dit :

Sady tsy mijery no mirehaky fahatagniky ! magnao akory andehagnan’ny bus aminy rano be toy ? Laka bevata ndro hilaha ! olo reto tegna katrafay lavitsy tsy mahomba fery !

[Répondre]

tout fou K dit :

@Marina Tsivery, Tana mbola miandry jumelage amin’ny Venise, dia ho avy ny gondoles 😉

[Répondre]

Revakivoho dit :

@Marina Tsivery, Lombiro!

[Répondre]

jules dit :

Vous êtes complètement à côté de la plaque. Tana est en train de mourir et ce n’est pas principalement un problème de trous dans les. Rues. Le problème est très simple. Il n’y a pas assez de rues dans Tana et il n’est pas trop possible d’en faire plus. Avec ses collines d’une part, et le génie malgache de construire n’importe où, en deuxième, troisième, quatrième,…, huitième plan il n’y a pas assez de surface de rues par rapport à la population. La population de Tana grandit vite, et cela va continuer. Mais la surface des rues ne grandit pas. On a utilisé tous les moyens pour fluidifier la circulation, en particulier en éloignant le plus possible des arrêts des taxi be des carrefours. Mais ça a tout de même une limite. Heureusement qu’il y a des taxi be, il y en a de plus en plus, et toujours pleins, sinon cela ferait des années qu’il faudrait 3 ou 4 jours pour aller de Soanierana à Ambohimangakely. Mais bien entendu les milliers de gens qui ont assez volé pour s’acheter un 4*4, ceux là estiment qu’ils ont solution facile pour fluidifier la circulation, transformer les usagers des taxi be en aliments pour leurs chiens

[Répondre]

Un Malgache Sensé dit :

@jules, donc tout ça c’est la faute de la CUA finalement? quand on parle urbanisme et octroi de permis de construire, c’est eux les responsables non?
mais il faut aussi se dire que la mentalité de la population urbaine a vachement régressé ces quelques décennies…avant, la capitale était en majorité peuplée d’intellectuels…mais ça c’était avant :'(

[Répondre]

Marina Tsivery dit :

@Un Malgache Sensé,
Ce qui est certain, c’est la faute du laxisme ambiant de tous ! dirigeants comme population, même ceux qui sont “avarampianarana” samy voretra sy tsy misy mivaky loha ! une anarchie totale ! la bêtise humaine est arrivée à son paroxysme ! Et il ne faut pas compter sur le PDS actuel pour y remédier, lui, il y a bien longtemps qu’il a perdu le nord depuis qu’il fréquente son aposotoly Tsaratsara.

[Répondre]

Marina Tsivery dit :

@jules,
Pas du tout faux comme analyse en matière d’urbanisation, tous les ingrédients sont réunis pour créer ce capharnaüm, dont on assiste actuellement.
Par contre, là où çà va devenir critique, c’est la transformation des usagers en croquettes pour chiens! Vu que les dirigeants de ce pays ont fait de la populace des chiens accrochés à leurs pieds quand ils viennent avec leurs petits kilos de riz et de PPN, en conclusion les chiens vont bouffer du chien.

[Répondre]

SSAROTINY dit :

Il faut revenir carrément à l’antiquité. “‘Ndao hitafy gony daholo ê !”. Les autres pays cherchent et réalisent des progrès. Nous, on nous fait rebrousser et ce dans tous les domaines. A qui profitent vraiment cette régression de Madagascar ?

[Répondre]

Marina Tsivery dit :

@SSAROTINY,
la régression, ce sont les pauvres Malagasy qui vont en profiter, lol ! Tandis que le HVM va se gargariser de leurs crimes très lucratifs.

[Répondre]

Verohanitra dit :

@SSAROTINY, ce n’est pas celui qui s’habille chez Pierre Cardin qui se vêtira avec un “gony”. Mais cela ne tardera pas à nous arriver tous quand on voit la hausse de prix de tous les légumes au marché, et le pain qui rétrécit comme une peau de chagrin et je ne parle pas du prix des PPN. Déjà nous flottons dans 20 cm de boue, la voiture en miettes, le pire est là qui nous guette. Toutes les rizières sont inondées. Mais le fanjakana s’occupe des pré-propagandes et a d’autres chats à fouetter

[Répondre]

Verohanitra dit :

Et c’est nous qui devons prendre le bus et vous et vos députés dans vos supers 4×4 au passage desquels tout le monde doit se ranger quitte à se fourrer dans une cavité de de 4 m de large et 40 cm de profondeur.
Essayez une fois, ne serait-ce qu’une seule fois dans votre vie de riches de prendre le bus que vous préconisez. Des sacs pleins de légumes, de brèdes, de bananes sous vos pieds. Et comme vous n’avez pas un seul cheveu blanc ni le pied bot, l’on ne vous offrira pas gratuitement son “seza”. .Et vous voilà donc cahin caha sur votre petit bout de bois, en train de traverser les montagnes russes que font les excavations des rues puisque c’est l’autoroute d’Ivato qui est la plus urgente.
Brusquement, coup de frein, votre bus a failli s’emboutir le capot contre le bus qui est devant parce que les voitures ont toutes démarré après les longues files d’embouteillages. Vous quittez votre bureau à 16 h, vous n’arriverez chez vous qu’à 20 h. Et comme vous n’avez pas de gardes de corps, vous vous retrouverez avec une feuille de vigne pour cachez votre intimité.
Voilà le quotidien du citoyen Malagasy qui peut se payer un bus, Monsieur le Président. Mais comme vous êtes au dessus de tout ça, peut vous en chaut !

[Répondre]

Marina Tsivery dit :

@Verohanitra,
Ce n’est pas le cadet de ses soucis, il en a fichtrement à faire ! comme l’indique l’illustration de la brève, monsieur c’est le Herybus transport des nantis des sueurs du peuple !

[Répondre]

Verohanitra dit :

@Marina Tsivery, si nous ne sommes pas le cadet de ses soucis, c’est que nous sommes les instruments qui lui serviront à se remplir les poches trop profondes pour être remplies. Quand nous galérons , c’est à son profit et à ceux qui peuvent lui vernir les bottes.

[Répondre]

Verohanitra dit :

Ah ! Et puisqu’on parle de cette chère Jiramaty. Non seulement, nous sommes obligés de nous coucher avec les poules : pas de télés, ni de radios, ni de lumière. Vous vous levez pour vous laver le matin, vous faites fonctionner le robinet : une eau boueuse vous attend. A 9h du matin, si vous n’avez pas eu le bon sens de remplir vos réservoirs, plus d’eau ! Tout est coupé. Rien ni pour laver le linge, ni faire quoi que ce soit.
Donc, nous voilà obligés de vivre avec le délestage mais aussi le déeaustage. Bravo Jiramaty !

[Répondre]

Lita Z. dit :

Jirama niova ho Jiramaty dia niova anarana koa Tanà, lasa hoe : Antananarivorakotovao! 🙂

[Répondre]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire n'apparait pas ? Lisez ceci