Hey admin, j’ai eu 5 annulations la semaine dernière

Les annulations de séjour se multiplient à Madagascar

Les annulations de séjour se multiplient à Madagascar

C’est ainsi qu’un ami, tour opérateur de son état, m’a interpellé la semaine dernière.

D’un oeil bovin et impavide je le regarde et je me dis : “Oui mon ami, je comprends, je compatis.. mais qu’est ce que je peux y faire ?

Dans la vie il n’y a pas de hasard. Il n’y a que des conséquences : conséquences aujourd’hui de ce que nous avons fait hier .. ou pas fait aussi d’ailleurs.

Au niveau de Air Madagascar qu’est-ce qui a été fait ? Et qu’est-ce qui n’a pas été fait ?

Ce qui a été fait ? D’abord considérer Air Madagascar comme son guichet de distribution bancaire (GAB) personnel.

Ensuite utiliser la compagnie pour faire ses petits business perso et surtout bien opaques.

Lire aussi : Où sont les comptes d’exploitation de Air Madagascar ?

Nous en sommes réduit à ce triste constat : toutes les entreprises nationales malgaches dirigés par des Malgaches sont donc condamnées à finir dans l’état où elle se trouvent aujourd’hui.

A savoir mal gérées, victimes d’abus, de gabegie, de sales business et autres magouilles sans fin.

Et quand les politiciens s’en mêlent, le dépôt de bilan n’est plus très loin. Si ce n’est pas déjà le cas, au vu de ces milliers de milliards d’arriérés et autres dettes.

Conclusion : si l’on veut que les Air Madagascar et autres JIRAMA s’en sortent, remettez des vazaha à leur tête et là, tout le monde remarchera au pas.

La fierté nationale en prendra un coup au passage mais à un moment, il faut avoir le courage de faire preuve de lucidité et de pragmatisme : le babakoto n’est pas encore fait pour diriger quoi que ce soit, nous partons de trop loin.

Et pour terminer, laissez les vrais capitaines d’industrie malgaches dans le privé remonter leurs entreprises, au lieu de les jalouser et de les saboter, au nom du sacro saint ory hava manana.

TNN

© TANANEWS.COM - Tous droits réservés - Reproduction interdite sans autorisation préalable - Tout contrevenant s'expose à des poursuites judiciaires

D'accord, pas d'accord ? Réagissez - 12 réactions

par ci par la dit :

amen, pour vos propositions

[Répondre]

UrlAlt dit :

Des vazahas frantsay ? En France on vens l’aéroport de Toulouse (bcp de malgaches dans cette ville) aux chinois, pourquoi pas vous ?

[Répondre]

krizzy2 dit :

Le même ordre, donné par un gasy restera inéxécuté, alors que que quand c’est le vazaha qui est aux commandes, c’est le latsaka pataloha. Ex, dans un embouteillage, un vazaha crie après le policier, celui ci se rue sur son sifflet pour dégager le passage.

[Répondre]

eric dit :

@krizzy2, ça c’est dans ta tête.

En revanche le vazaha dont le stationnement est à peine gênant va immédiatement se faire klaxonner et sermonner alors que le Malagasy stationné en plein milieu de la voie de circulation n’aura aucun reproche.

[Répondre]

eric dit :

La grève bien entendu est légitime et constitutionnelle, mais la faire en tout début de haute-saison touristique dénote tout de même une intention de nuire certaine car les grévistes savent très bien qu’ils font un tort énorme à l’ensemble de l’économie malagasy.

On n’est plus au stade de légitimes revendications mais de déstabilisation politique.

[Répondre]

admin dit :

@eric, bah Air France le fait souvent aussi ce coup la, est-ce que cela veut dire qu’il y a du politique derrière ?

[Répondre]

eric dit :

@admin, la rumeur dit qu’on veut la peau du pouvoir en place par tous moyens.

la HCC n’a pas laissé faire la voie parlementaire mais on fait autrement en paralysant le pays au moment des vacances.

Un grève d’Air France n’a jamais menacé Chirac, Sarko ou Hollande non plus que mis à genoux l’économie touristique française.

[Répondre]

andrianiaina dit :

@eric, Air France n’a pas le monopole du réseau intérieur en France. Il a de la concurrence. C’est pour ça que l’économie touristique française n’est pas affecté par la grève d’Air France. Par ailleurs, aucun politicien ne siège dans le conseil d’admin d’Air France

[Répondre]

Bernard SG dit :

Des malgaches capables de diriger Air Mad ou Jirama, il y en a, mais le souci c’est qu’ils/elles ne sont pas intéressés par ces postes où la politique façon babakoto, dans ce qu’elle a de plus sordide, interfère continuellement.
Le problème n’est pas la nationalité du DG mais l’attitude du pouvoir politique au regard du mode de gestion d’une SA appartenant majoritairement à l’Etat.

[Répondre]

chrs.nasolo dit :

Tiens, 29 Mars 1947 n’est pas trop loin …de nous et le malagasy ressent toujours cette peur viscérale des vazaha (français?) Hé, oui mais j’ai vu aussi des malagasy (des hauts fonctionnaires de l’Etat) qui ont une conduite …plutôt insidieuse envers les vazaha et cela pour bien montrer à ceux-là que Le Malagasy s’est émancipé de ….son maître mais en final , c’est toujours cette peur viscéral qui explique ces réactions..non?

[Répondre]

Ralambo dit :

Ory hava-manana!!!… Io teninao farany io indrindra no fototry ny olona amitsika gasy.
Tsy ny mpitondra ambony tao amin’ny air-mad izay tendren’ny mpitondra politika ihany no namono ny air-mad na jirama, fa ny mpiasa tao ihany koa.
Rehefa miresak aho fa ny fampidirana zanak’anabavy sy akamakama koa dia anisan’ny nanapotika sy nisian’ny sur effectif tao amin’ny air-mad dia nolazain’ny sasany fa ory hava-manana hono, be fialonana hono, sns…

Ka samia mitsakotsako fa miara-voa dahaolo isika zao….

[Répondre]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire n'apparait pas ? Lisez ceci