Quelle sale ambiance vraiment

Quelle sale ambiance vraiment

Quelle sale ambiance vraiment

M. Hery Rajaonarimampianina vit sans doute bien confortablement dans sa bulle, avec sa Mercedes AMG, son nouveau groupe électrogène “puissant” à Iavoloha, ses 2 sommets réussis et ses 10 milliards de dollars promis avec quelques conditionnalités certes, mais promis quand même.

Bref, pour M. Rajaonarimampianina tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles, un discours sans doute bien relayé par ses nombreux courtisans (tandapa) qui ont tout intérêt à faire croire au Prince que tout va bien, qu’il est le plus beau et que tout ce qu’il fait est merveilleux. Et bien non, tout ne va pas bien dans le meilleur des mondes possibles. Si M. Rajaonarimampianina sortait personnellement un peu de sa bulle il verrait qu’au quotidien, rien ne va plus dans ce pays. Au quotidien, tout devient de plus en plus cher, la viande, le riz, les légumes, les PPN, les médicaments. L’inflation atteint des proportions hallucinantes, aggravée par les mauvaises conditions météorologiques. Le panier de la ménagère se rétrécit comme peau de chagrin, les prix augmentent mais les rentrées d’argent elles n’ont pas bougé.

Côté insécurité, discutez avec n’importe quelle personne dans la rue, dans le bus, au travail, dans les réunions familiales, avec vos amis : plus personne ne se sent en sécurité à Madagascar. Les armes semblent circuler avec une facilité déconcertante, les attaques se multiplient au quotidien : à domicile, dans le bus, dans la rue, il n’y a plus un seul endroit à Babakoto Land où vous serez et vous sentirez 100% en sécurité. Montrez un quelconque signe de richesse, même tout petit, et vous deviendrez une cible potentielle. De petits voleurs qui vous cambrioleront au mieux, de gangsters lourdement armés qui viendront vous rendre visite dans le pire des cas. Nous ne parlerons même pas ici de kidnappings.

Faim, insécurité : les besoins primaires du premier étage de la pyramide de Maslow ne sont même pas satisfait et dans ces conditions, comment voulez-vous faire de 2017 l’année du travail et du décollage économique ? Qui plus est avec cette Jirama qui a un pied dans la tombe et dont on ne voit pas très bien comment elle pourra sortir un jour de ce tunnel ? Au final, comme toute chose dans ce pays, quand il va falloir multiplier la facture du consommateur par deux, l’accès à l’énergie deviendra également du très grand luxe.

La colère gronde au niveau de la population et il faut être sourd et porter des œillères pour ne pas s’en apercevoir. La révolte paysanne à Soamahamanina, suite aux magouilles minières avec les Chinois en constituait le premier volet. Le second volet ce sont toutes ces vindictes populaires au quotidien, qui signifient clairement que d’une part non le “Fanjakana” ne fait plus peur même au fin fond de la brousse et surtout, plus grave, que la population n’a plus confiance en cet État à travers ses Institutions les plus visibles : police, gendarmes, tribunaux principalement.

La corruption, les détournements de deniers publics, l’impunité : mais toutes ces crapules, copines ou pas, qui font ça pensaient donc que cela ne se verrait pas et ne se saurait pas ? Et bien si, ça se voit et ça se sait. Pire, en quelques clics et en quelques secondes, le monde entier le saura aussi, merci internet.

En fin de semaine dernière, M. Rajaonarimampianina semble s’être décidé à passer le karcher dans ses rangs. Quand on voit donc ce que sont devenues des compagnies comme Air Madagascar et la Jirama, nous espérons qu’il comprendra enfin qu’il ne suffit pas de placer complaisamment les potes et les copains par ci par là et de croiser les doigts pour que ça marche. Car malheureusement ça ne marchera pas, les potes sont d’abord là pour se remplir les poches et on verra l’avenir de la compagnie après. Tout ceci contribue à pourrir l’ambiance à Madagascar. A titre de comparaison, prenez n’importe quelle entreprise et mettez-y une ambiance pourrie : peu importe le travail que vous fournirez, jamais vous ne la ferez décoller économiquement. Aux dirigeants de prendre les mesures correctives nécessaires pour que des ondes positives puissent enfin circuler dans ce fichu pays. Le cas échéant, et bien la cocotte minute explosera encore.

Une fois de plus.

 

© TANANEWS.COM - Tous droits réservés - Reproduction interdite sans autorisation préalable - Tout contrevenant s'expose à des poursuites judiciaires

D'accord, pas d'accord ? Réagissez - 4 réactions

Au fait la présidence à telle envoyé un mail de félicitations à Mac Donald Trump le nouvel Houdini ?

[Répondre]

dadazaka dit :

Tout est dit, et bien dit, mihinambary aza misy latsaka, tsy voatantara ireo crapules coquines

[Répondre]

mclient dit :

@dadazaka, si

[Répondre]

Verohanitra dit :

Un ami nous dit : le moyen le plus sûr de se faire de la thune au pays c’est soit fonder une nouvelle secte, devenir pasteur et demander le dixième des biens des fidèles, soit faire de la politique et obtenir 4×4, belles maisons, s’engraisser mais éteindre toute velléité de conscience.
Mais voyons, en regardant cette pathétique photo d’un gosse presque à l’article de la mort que nous publie Tnn, les réalités qu’on vit au pays : le président ferme les yeux sur la misère de tout un peuple, sa femme le mène par le bout du nez, il fait donc les trente six volontés de celle-ci, les enfants de son premier mariage ne veulent pas être en reste et s’empare de tout ce qui est prenable. Résultats, c’est toujours ce pauvre peuple qui en pâtit. Le peuple des hauts plateaux restent sur la défensive : se défendre contre les malfaiteurs et protéger ses biens sans trop se soucier du quotidien de ces mal nantis dont on voit l’exemple sur la photo. Les gens de la côte prennent en main leur destin en se faisant justice eux mêmes. Pourquoi, s’étonner dans ce cas s’ils font bloc pour punir les coupables sans attendre une hypothétique justice qui ne fera rien mais absolument rien contre les malfaiteurs de grande envergure. Si l’on s’unissait tous pour ériger une justice fiable composée par ceux à qui il reste une conscience et punir tous ceux qui se croient au-dessus de toute loi aussi bien divine qu’humaine ?
Mais ce n’est qu’un rêve de la petite Verohanitra, malade pour son pays, mais impuissante pour changer quoi que ce soit, n’étant qu’une simple citoyenne lambda de rien du tout.

[Répondre]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire n'apparait pas ? Lisez ceci