Vindictes populaires sur vindictes populaires

Une bonne petite vindicte populaire - Photo archive

Une bonne petite vindicte populaire – Photo archive

Effritement de l’autorité de l’Etat, défiance face aux forces de l’ordre, méfiance face à la Justice et ses tribunaux : si tout ceci n’est pas l’effondrement de l’Etat de Droit, Dieu que ça y ressemble beaucoup !

Mais les faits sont là et grâce au web, le moindre incident au fin fond de la brousse de Babakoto Land est aussitôt retransmis quasiment en temps réel. Et tous les jours, il y a un incident. Un voleur de canard ? Hop trucidé. Un détrousseur de vieilles dames ? Hop crucifié. 2 voleurs de vanille ? Hop immolés. En faisant une rétrospective des événements de la semaine dernière, ce qui est frappant est que les nouvelles du jour se résumaient à une litanie macabre de faits divers, avec comme nous les avons énumérés, ces vindictes populaires en pôle position.

Avec en apothéose donc les événements de Vangaindrano où à défaut de pouvoir assouvir leur soif de Justice populaire, la plèbe a mis à sac tout ce qui se rapporte à l’État.

Tous ces événements sont des signaux fort à l’endroit de sa Seignhery et ne surviennent pas par hasard. Ils sont juste les résultats de 3 années de gabegie, de magouilles, d’impunité, d’agissements louches et crapuleux. Quid de l’affaire Bekasy ? Quid de l’affaire d’Arnaud et d’Annie il y a un an ? Qu’est devenu ce magistrat interpellé ? Quid de cette copine crapuleuse, convoquée par le Bianco mais qui s’en moque comme de son premier milliard détourné ? Et n’oublions pas une chose : si les informations remontent très vite de la brousse vers la Capitale, ça marche aussi dans l’autre sens. Même si nous sommes à Babakoto Land, les bouseux ne sont pas sourds, muets et aveugles : ils entendent, ils parlent, communiquent et ils voient. Et en 3 ans, ils en ont vu, entendu et lu des choses.

Certes les cpasmafotistes vont bien entendu soutenir que les vindictes populaires ont toujours existé à Babakoto Land. Et c’est vrai. Mais avec une telle intensité, une telle violence, une telle fréquence, non, c’est la première fois que nous assistons à un tel déferlement de rage et violence. Comme nous avons coutume de le dire, il ne suffit pas d’anoner en sautillant au micro que Madagascar est un “Etat de droit tan-dalana misy Fanjakana“. Il faut aussi le vivre au quotidien, montrer l’exemple (qui ne peut que venir d’en haut), avoir un comportement irréprochable qui ne prête le flanc à aucune critique, faire le ménage dans son entourage crapuleux, passer le karcher dans ce système judiciaire corrompu et punir quand il faut punir.

C’est de voir ce genre de comportement que le peuple a besoin. Il a besoin de savoir que les forces de l’ordre, gendarmes, police, tribunaux, sont là pour défendre la population et non pas pour couvrir les voleurs, violeurs, trafiquants et assassins. Les événements d’Anjozorobe sont un autre cas typique d’école où les prérogatives de la puissance publique sont bassement détournées à des fins personnelles et intéressées. Arrivés à ce stade il n’y a plus que 2 options : soit sa Seignhery ouvre enfin les yeux et réagit en conséquence, soit elle continue de faire l’autruche à la sauce Coué, se persuadant tous les matins en se rasant devant son miroir que tout va bien. Jusqu’à ce qu’un beau jour la vindicte populaire s’invite aux portes d’Ambohitsorohitra et de Iavoloha. Et désolés mais à ce moment-là, il sera trop tard, nous ne pourrons plus rien pour vous. Et là nous ressortirons cet article en vous disant que c’était à ce moment-là qu’il fallait réagir, après, c’est foutu, les carottes seront cuites.

Et vous avec dans la marmite.

© TANANEWS.COM - Tous droits réservés - Reproduction interdite sans autorisation préalable - Tout contrevenant s'expose à des poursuites judiciaires

D'accord, pas d'accord ? Réagissez - 15 réactions

babakaty dit :

Et déjà, qu’est-ce qu’il foutait à Paris ce weekend alors qu’il y a feu dans la casbah où il cherche un peu de réconfort auprès de maman chérie ?

[Répondre]

admin dit :

@babakaty, justement je cherche à recouper cette information de sobika mais j’ai rien trouvé jusqu’ici

[Répondre]

babakaty dit :

@admin, on l’a aperçu à Paris disait sobika,ce qui est sûr c’est qu’il sera au pays au plus tard demain pour accueillir le turc

[Répondre]

admin dit :

@babakaty, le gars il est partout quoi. Ceci étant j’ai entendu les sirènes hier en fin d’après midi sur la digue, c’était peut-être lui qui rentrait de Paris.

[Répondre]

angelikademada dit :

@admin, Ben il ne faut pas faire attendre le truc car il est bien connu que “Si” et “Quand”étant planté, il ne poussa “Rien”. Donc si on veut un peu d’espoir turque, il faut être là.
Et en ce qui concerne les lynchages, on n’enseigne pas aux forces de l’ordre de protéger la plèbe mais de protéger le pouvoir.

[Répondre]

rafangy dit :

@admin, hier en fin de journée, j’ai vu quelques gardes presidentiels sur la route digue, il était allé à Paris pour y voir sa V et lecher le v de V!

[Répondre]

Randria dit :

@rafangy, Ny V an’i V mahazaka maniraka!
Matahotra ingahy sao dia mitohana ka miakatra any @ lohany ny fandehany dia vao maika ho sarotra ny fiainana! Tena hoe mahay azy i V fa voatazony @ V plôsiny ingahy

[Répondre]

Herizo dit :

Tsy mbola nirongatra hoatra izao ny asa ratsy rehetra hatram’zay.Nitombo avo roa heny ny dahalo satria ao reo sinoa mividy ny omby alatra sy manana alalana manondrana azy any Chine, ny isan’ny dahalo ambony latabatra na ireo ” col blanc” arovan’ny fitondrana mafy dia mafy, ny vindictes populaires, ny corruption ataon’ny mpitondra am ambaratonga rehetra HCC depiote senatera ry Claudine Bekasy, ny insécurité ary ny tsy fanajan’ny mpitondra ny état de droit.

[Répondre]

admin dit :

@Herizo, vous êtes la deuxième personne qui me parle en moins de 24 heures de ces trafics de zébus vers la Chine. Il serait sans doute temps de commencer les investigations ? Pour ceux qui veulent s’y intéresser, l’abattoir chinois vers Vontovorona est un très bon point de départ.

[Répondre]

rafangy dit :

@admin, prenez une journée de repos, allez avec votre voiture sur la rn7 ou rn1,arrêtez vous près des barrages des mpanotra professionnels, et passez votre temps à compter les camions bétaillères , voilà ce que vous constatez: -les mpanotra ne contrôlent jamais ces camions, – dans le camion, il n’y a que le chauffeur et son aide, et pourtant, miracle mon ami, ces camions ne sont jamais attaqués par des dahaalo, alors que non seulement, ils transportent des zébus, mais ils sont très vulnérables

[Répondre]

sotasota dit :

En gros, il faut donner beaucoup aux chinois, il faut se rassurer auprès des français, et lécher les turcs.
Quelle diplomatie. Si au moins, on gagne au change….

[Répondre]

Jurassic Park dit :

pas bien épais le gars à terre,claudine c’est ton fils?

[Répondre]

Jurassic Park dit :

@Jurassic Park, les grosses truies type salput se reconnaîtront toujours

[Répondre]

Malahelo dit :

… tout n’est que conséquences du coup d’état ! faut pas s’étonner et dire que ce n’est que depuis 3 ans que ça dure : non ! c’est la continuité d’un coup d’état impuni !

[Répondre]

fanox dit :

Ny ao @ pénitentiaire no tokony jerevana fa ny ao mihitsy no mamoaka ireo gadra. Otran’ polisy sy n tribonal foana no voantonona fa ny sefo sy ireo mpiandry fonja ireo no manao tsolotra, mamoaka ireo gadra. Ary isan’ny tsy irarahian’ireo gadra vao mivoaka ao koa ny hiverenana ao ka mameri’keloka iz ireo. Tsy fampitahorana intsony ny fonja fa fakana aina. Rehefa tsy misy fivelomana dia aleo hoy ry zareo miverina ao aza

[Répondre]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire n'apparait pas ? Lisez ceci