Pourquoi nous les Malgaches sommes aussi nuls ?

Madagascar l'île des babakoto. Une espèce endémique

Madagascar l’île des babakoto. Une espèce endémique

Nous avouons que nous nous sommes posés cette question à maintes reprises, en nous comparant à d’autres pays, en revisitant notre Histoire, nos origines, pour tenter de comprendre, de trouver des pistes.

Alors, “Pourquoi nous les Malgaches sommes aussi nuls ?”

La réponse qui revient souvent, quand on pose la question, est : “c’est à cause de notre mentalité“. C’est vrai et faux en même temps. Vrai, car avec une mentalité de merde, on ne produit que de la merde et c’est bien l’image du pays. Faux, car cette salle mentalité vient bien de quelque part, elle est une conséquence, elle est causée par quelque chose.

Mais quoi alors ? Nos origines exotiques, ce curieux mix d’Africain et d’Asiatique ? Non, le contre-exemple est qu’il y a des Africains qui réussissent très bien et nos cousins asiatiques réussissent aussi pour la plupart.

Alors, où est le problème ? Pêle-mêle on va encore prétexter que c’est la faute aux politiciens, que c’est la faute à la colonisation française, que c’est la faute de mon gardien. Mais comme l’histoire de mentalité, tout ceci n’est que des conséquences, pas des causes.

Mais nous commençons quand même à brûler. Quoi, c’est la faute de mon gardien ? Non, le gardien n’a rien à voir, mais c’est cette propension généralisée au cpasmafote qui est la source de nos problèmes. Enfin, l’une des sources du problème.

Prenons notre langue, prenons notre culture, prenons notre éducation. En général à Babakoto Land, dans notre expression, notre langage, nous tournons toujours autour du pot, nous ne savons dire ni oui ni non, nous lambinons, nous tergiversons, nous gagnons du temps.

Prenez le “kabary“, notre sport national favori qui illustre parfaitement bien cette réalité : on parlote, on blablate, on illustre, on métaphorise, on parabolise, on ne nomme jamais la chose, on y fait allusion, on effleure. C’est peut-être plaisant à écouter pour certains, mais du coup, ça se répercute sur le babakoto, dans son éducation. Et donc sa manière d’être au quotidien.

Pour appuyer ces propos, nous avons relu des dizaines de milliers d’articles écrits en français par des centaines de Malgaches et c’est confirmé : ces articles sont nuls, car pour la plupart, ça tourne trop autour du pot, reflet direct de la manière de penser en local. C’est pour cela d’ailleurs que les Malgaches sont maintenant quasiment blacklistés sur le marché de la rédaction offshore, ça écrit certes en français, mais ça ne reflète pas la culture française, beaucoup plus directe, incisive, pertinente.

On produit ainsi à la chaîne des individus hésitants, louvoyants, jamais nets et tranchés, toujours faux-fuyants, jamais responsables (tiens, tiens), mesquins, voire fourbes, et toujours .. cpasmafote ! Ils répondent sans doute au critère du “fahendrena” bien malgache (et encore), mais côté opérationnel, c’est zéro la barre. Et bonjour la frustration.

A contrario, prenons les babakoto qui évoluent à l’étranger. Et bien justement, ils ont réussi pour la plupart à s’émanciper de leur condition de babakoto car ils ne sont plus obligés d’évoluer dans ce carcan national d’us, coutumes et d’habitudes moyenâgeuses. Ils ne sont plus obligés d’avoir à hésiter entre le oui et le non, de faire semblant, de ménager le chou et la chèvre. Ils s’affirment, et quand c’est oui c’est oui et quand c’est non c’est non, sans avoir à se demander “mety sa tsy mety”. Et c’est pour cela que ceux qui sont allés voir si l’herbe est plus verte ailleurs y ont trouvé des hectares de verts pâturages où ils peuvent s’éclater royalement aujourd’hui.

Donc vous voulez que vos enfants d’aujourd’hui deviennent les champions de demain ? Laissez tomber la gasy attitude, ça vaut peanut, laissez vos gamins faire des conneries, s’affirmer haut et fort avec des oui et des non fermes, droits dans leurs bottes, qu’ils disent clairement ce qu’ils pensent et leur apprendre à s’en foutre royalement du qu’en-dira-t-on et du “sao dia tsy mety” et “sao dia bedy” ? Apprenez leur à vivre leur propre vie, et non pas par procuration à travers les yeux des autres qui de toutes les façons y trouveront toujours à y redire, ayant raté la leur de vie. Donc autant leur apprendre à s’en foutre très tôt, pour ne pas perdre du temps.

Attention, nous n’avons pas non plus dit qu’il fallait élever des gros rebelles imperméables à toute forme de respect, de civisme, de société, d’honnêteté et de légalité. Et c’est toute la difficulté de l’éducation parentale : trouver donc le juste milieu entre l’indécis incapable de dire ni oui ni non et le gros rebelle anarchiste jiolahymboto.

Si nous voulons que les choses évoluent à Babakoto Land, il faut commencer par la. Car sinon dans 50 ans Babakoto Land sera toujours Babakoto Land, dans une version encore plus médiocre. Mais ce ne sera plus de notre faute, car nous avons déjà donné aujourd’hui la solution pour nous en sortir, en 800 mots. A prendre. Ou à laisser.

Pour conclure, nous allons vous prouver la bizarrerie de la langue malgache : pour dire “dans le futur“, “à venir“, le babakoto dit : “any aoriana any“. Qui littéralement se traduit par “derrière moi“.

C’est grammaticalement prouvé : le babakoto avance en reculant.

© TANANEWS.COM - Tous droits réservés - Reproduction interdite sans autorisation préalable - Tout contrevenant s'expose à des poursuites judiciaires

D'accord, pas d'accord ? Réagissez - 58 réactions

Ianona dit :

et le fameux fihavanana, base de l’hypocrisie, spécialité nationale?

et le marimaritriraisana source de la corruption généralisée bien gasy?

[Répondre]

admin dit :

@Ianona, tout ce que vous mentionnez fait partie de cette culture pourrie qui nous empêchera d’évoluer.

[Répondre]

angelikademada dit :

@admin, En fait, hier j’ai reçu un courrier de mon ex-ouvrier qui avait démissionné le mois dernier et qui m’a envoyé une lettre de… redemande d’emploi…
Quand on ne sait pas ce qu’on veut, on ne peux que s’en mordre les doigts quand il n’y a plus rien à mettre dans la marmite.
En fait si on veut des ouvriers, il n’y a qu’à claquer des doigts et il y en a dix qui sont prêt à travailler pour des clopinettes alors qu’en France, on n’aura bientôt plus besoin de travailler pour gagner sa vie avec le revenu universel qui va être testé:
http://www.liberation.fr/france/2016/09/23/tout-comprendre-au-revenu-universel_1506565

[Répondre]

Harivony dit :

@angelikademada,

Vous claquez des doigts et vous avez des cons, des fainéants et des voleurs…

Le gars bien lui, il cours pas vers vous, vous devez aller le chercher

[Répondre]

Vazaha be dit :

@angelikademada,
Parce-que ce qui vous intéresse le plus c’est faire du profit et non pas de payer des ouvriers convenablement !

Belle mentalité !

En plus,pour le revenu universel vous vous appuyez sur un article de presse datant de septembre 2016 alors que c’est une idée de projet gauche soutenu par Benoît Hamon estimé à 11,5 % de voix contre Macron à 26 %, Le Pen à 25 % et Fillon à 17 %. Donc les 3 premiers présidentiables pour Mai 2017 sont totalement opposés !
Et quand on sait qu’entre le début de pré-campagne et à ce jour, il y a énormément de changement sur ce projet faillitaire : au départ on se base sur 450 milliards d’euros pour 67 millions d’habitants et que maintenant c’est 35 milliards pour un petit pourcentage de la population : quelques jeunes + quelques vieux !

[Répondre]

angelikademada dit :

@admin, Encore un exemple de nullité s’il en faut: ce matin je suis allé au bazarbe et en passant une personne m’a demandé si je voulais acheter du café frais en boîte, prêt à boire (canette alu). Par curiosité j’ai donc acheté une boîte dont la contenance est approximativement la même que dans une tasse de café. Mais naturellement le prix n’est pas le même car j’ai payé cette canette de café 3500 Ariary. Je me suis dis: Ah enfin! ils ont compris comment on peut développer le pays…mais quelle ne fut ma déception en lisant la seule indication qui est lisible sur la boîte: Product of Thailand.
Donc pour un pays producteur de café comme Madagascar, on est obligé d’importer du café d’un pays qui se trouve à des milliers de km… Là c’est vraiment la démonstration de la nullité des babakoto.

[Répondre]

admin dit :

@angelikademada, tiens je me suis fais la même remarque en regardant bien mon sel leader price ce matin au pt’it dej

[Répondre]

Verohanitra dit :

@Ianona, vous avez oublié le fampihavanam-pirenena.

[Répondre]

Besorongo dit :

Ny mitabe tsy lanin’ny mamba e. Izay mitambatra vato, izay misaraka fasika. Ny tahotra ny fijerin ny hafa mitsy no mahapotika ny gasy. Raha vao miavaka enao na amy tsara na amy ratsy dia efa tsy eken’ny fiarahamamonina gasy.

[Répondre]

Ianona dit :

@Besorongo, raha iny ianao misongadina dia iny izy rehetra ataony izay hianjerenao, hisotina anao hidina tahak’azy sady voan’ilay hoe miseo milay!

[Répondre]

Harivony dit :

Faut demander mon autorisation avant de oublier ma photo tnn. J’ai la preuve, c’est la même photo que sur mon cin ( on dit aussi que je ressemble au premier de tous ces collègues mais c’est une autre histoire).

Quand à votre blabla là, c’est du blabla car les malgaches sont les meilleures et les plus intelligents. C’est juste par malchance s’ils ont des gouvernants pourris, des équipes de foot pourries, des flics ripoux ( tiens je viens de comprendre)…

[Répondre]

guardian dit :

…. Parce qu’ on ne s’est même pas aperçu qu’on est nul . A regarder les têtes de HeryvôvôMahafaly et compagnie

[Répondre]

magass dit :

Personnellement, je crois que nous avons ramassé les tares des 2 races que nous avons héritées Tout ce que nous pouvons clamer haut et fort quant à notre fihavanana et tout ce qui s’y rapporte n’est qu’hypocrisie
J’ai essayé à plusieurs reprises de tendre la main à nos compatriotes sauf que la réponse que j’ai eue n’a été que déception. Quand on entend, je ne suis pas plus con que toi pourquoi tu vas me commander ? ou encore tu penses vraiment que c’est ce travail me convient ? et quand vous expliqueez que ce n’est que le début, que le temps arrangera la situation, c’est comme ue insulte à leur endroit. Nous avons fait les mêmes études, pourquoi je ne pourrai pas être à ta place ? je préfère être au chômage disent encore certains Alors comment doit-on régir, dites le moi ?

[Répondre]

rafangy dit :

@magass, c’est ce que les français ont murmuré à l’oreille de ce petit con de merde! “tu as été élu par Antananarivo, pourquoi tu ne seras pas le président? et le petit con de merde matimboninahitra a foncé tête baissée!
oui, vous avez raison, la plupart des babakoto raisonnent comme vous dites!

[Répondre]

guardian dit :

Les babakotos moyens d’aujourd’hui sont des être qui ont déjà perdu la raison. La culture ou l’origine n’a rien avoir avec cette défaillnce. C’est une sorte d’inaptitude ou de dérangement immuable de la faculté mentale. Ces ‘hésitations ou tourner autour du pot’ ne sont que des symptômes. Un exemple assez récent: La route . On se plaint des embouteillages et les difficultés qui s’en suivent mais dès qu’on touche une maisonnette en toile pour élargir les routes, tout le monde, du petit marchand au pseudo-élites (artistes, sociologues, poltiticiens, historiens, journalistes) lèvent leur voix pour protéger les ‘madinika’ et les ‘nentim-paharazana’.

[Répondre]

admin dit :

@guardian, un individu à un instant T n’est que le produit d’une longue lignée qui s’est refilé les saloperies de génération en génération. Soit l’individu en prend conscience et casse ses chaînes. Soit il refilera la même saloperie à ses enfants et ainsi de suite.

[Répondre]

Afist dit :

Pourquoi du temps d’Andrianampoinimerina il a pu faire des grands chatiers comme Betsimitatatra ? C’est parce qu’il a le droit de vie ou de mort sur ses sujets, pour faire bosser un babakoto, seul la trouille peut faire avancer les choses, les karana et les vazaha l’ont bien compris.Vous voulez apprécier la démocratie (sauce babakoto) dans toute sa splendeur ? Un petit tour sur la Place de l’Indépendance à Antaninarenina, là où il y a le buste de Tsiranana, Nandresy ny tolona t@ 17 Mars 2009 e

[Répondre]

itoss dit :

Rainitetaka kely isika Malagasy … izay no tena marina … atahorana daholo io zavatra rehetra io

Izao tsy dia miombon-kevitra loatra amin’ilay tsy ahitana valinteny (tsy voatery ho eny na tsia koa io)… ny japoney sy ny koreana koa manana toetra ohatran’izany fa maninona izy no mandroso ?

[Répondre]

guardian dit :

@itoss, C’est faux. Ils sont courageux pour détruire et s’entretuer, mais couille quand il s’agit de faire de bonnes causes

[Répondre]

guardian dit :

@guardian, *sans couilles

[Répondre]

Mijoro dit :

Irresponsable e. Ny sasany tsy sahy miady hevitra ao antokatrano raha tsy efa misotro jus de risk.

[Répondre]

Marcus dit :

Les coutumes ont eu ses raisons d’être dans les époques des Ntaolo, elles arrangeait beaucoup de choses en ces temps là.

Maintenant, ces coutumes sont devenus comme les aides sociales françaises= c’est bien et utiles aux ménages, mais ceux qui en abusent les transforment en pratiques nuisibles à la société.

[Répondre]

angady dit :

parce qu’on est beaucoup à critiquer, mais peu à apporter des solutions.
parce qu’on est jaloux de la réussite des autres
parce qu’on réclame beaucoup mais on donne peu
parce qu’on est kamo be tenda
parce qu’on croit qu’il faut des vazaha pour nous dire ce qu’on doit faire
parce qu’on est imperméable au changement

[Répondre]

admin dit :

@angady, et ça vient d’où tout ça ?

[Répondre]

angady dit :

@admin, on s’enfout. Ce qui importe, c’est: qu’est-ce qu’on fait pour que ça change?

[Répondre]

admin dit :

@angady, pour arriver à changer, il faudrait déjà accepter qu’il y a un problème et comprendre les origines du problème. C’est le ba-ba en psychothérapie 🙂

[Répondre]

Angady dit :

@admin, ok. Il y a sûrement de nombreuses raisons, mais s’il faut en citer deux, je dirais: de UN, on est des gens très complexés, ce qui nous pousse souvent à vouloir paraître autrement que ce qu’on est en réalité; de DEUX, ce manque total de confiance en soi dû à un rattachement trop profond à une certaine éducation parentale qui bloque notre propre développement.
Beaucoup pensent que la colonisation a bousillé notre mentalité. Non. C’est parce que notre mentalité est trop faible, nous avons facilement été dominés.

[Répondre]

admin dit :

@Angady, la raison 2 est bien ce que l’article tente de développer 🙂

[Répondre]

Hassan Richard dit :

Bonjour
Moi je dis que mada est très joli et que ses habitants sont super débrouillard
Je les admires

[Répondre]

Gasy dit :

@Hassan Richard, Merci Hassan. C’est sur qu’on a beaucoup de faiblesse mais c’est pour ca qu’on doit travailler dur pour les surmonter.

[Répondre]

Loco dit :

@angady, c’est pas plutôt: qu’est ce qu’on ne va pas faire pour que ça ne change pas?

[Répondre]

Jurassic Park dit :

´cause the times they are changing, bob Dylan prix Nobel de littérature 2016

[Répondre]

Ramaro dit :

Anisan’ny antony dia satria isika manambany tena. Raha tsy mankany an-dafy tsy tafita. Mila fanampiana avy any ivelany fa raha samy isika tsy mahavita azy. Raha tsy miteny Frantsay dia vendrana. Ohatra fotsiny ny ankamaroan’ny vaovao ato amin’ny Tananews, izay amin’ny teny vahiny avokoa. Tsisy ezaka mihitsy hanehoan-kevitra amin’ny teny Malagasy, na dia fohy tahaka ny inona aza ilay lahatsoratra. Maro be koa ny sekoly eto Antananarivo tsy mamela ny ankizy hiteny Malagasy akory.
Menatra ny maha Malagasy antsika isika, ary io toetra io no tena mahasamihafa antsika amin’ny any Japon, Corée, Thailand sns. Izay no fahitako azy.

[Répondre]

admin dit :

@Ramaro, nous c’est pour une question d’audience, si c’est pour faire juste du malgacho malgache c’est pas rentable pour nous, nous devons mondialiser. Et s’il faut faire une version bilingue ce sera en anglais.

[Répondre]

Izy dit :

@admin, Voilà qui est dit. Tnn n’est pas là pour faire plaisir aux malgaches. Samy mahay miteny gasy daholo ny ankabeazan’ny manotra eto. Mais cela ne veut pas dire que l’on fait du malgache du “valalan’amboa”. Ny ataon’ny Tnn dia mampiseho amin’ireo miseo milay hoe azy izao tontolo izao fa fantatsika malagasy ny fomba fisainany hatrany anatiny ka hatrany ivelany. Ny fifehezana ny teny frantsay dia fanaporofoana fa tsy misy miafina amin’ny malagasy intsony izay fomba fihevitry “reny malala”.
Certes nous n’avons pas la dissuasion nucléaire pour contrer leur velléité de s’accaparer de nos îles éparses, ni de nous imposer le président que l’on ne veut pas. Par contre nous sommes de plus en plus nombreux à sortir le genre d’autocritique lucide comme Tnn fait en ce moment. Les choses changent et une prise de conscience est en marche, rien qu’à voir le sondage pour l’élection prévu pour 2018. Il y a quelque temps encore Ra8 était vers les 50% aujourd’hui ses actions antérieures sont comprises. C’est le gars qui osait dire aux babakout de reprendre un travail mal fait. Le gars qui ose dire non à un vazah qui pense lui apprendre son métier…
Des Ra8 en herbe il y en a de plus en plus en ce moment mais la fenêtre de tire et mince.
Pour ma part je suis optimiste pour la suite des événements à moins que Herymbotay reçoive des aide à la manière Daech comme font les français en Syrie. Alors dans ce cas on est dans la mouise…

[Répondre]

Vohitsara dit :

@Izy, angaha kosa misy “manotra” eto e! hihihi, teny diso tsy mba kabary io ry “izy”. Azon’ny rehetra fa “manoratra” ny tianao tenenina fa feno loatra ny fonao mieritreritra ireo polisy mpanotra.

[Répondre]

sayag dit :

Manque de solidarite. Autrement dit fitiavana.

[Répondre]

Romanovich.2.0 dit :

Un peu de leçon d’économie et de système sociale selon la théorie des vaches:

– Socialisme: Vous avez 2 vaches et vous en donnez une à votre voisin.

– Communisme: Vous avez 2 vaches, le gouvernement vous les prend et vous donne un peu de lait.

– Fascisme: Vous avez 2 vaches, le gouvernement vous les prend et vous vend un peu de lait.

– Nazisme: Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous les prend et vous tue.

– Capitalisme: Vous avez 2 vaches. Vous en vendez une et achetez un taureau. Vous les laissez se reproduire et quand l’économie monte, vous vendez tout et retirez le maximum de bénéfice.

– Bureaucratie: Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous les prend, en tue une, trait l’autre et jette le lait.

– Système français: Vous avez 2 vaches. Vous faites grève car vous en voulez 3.

– Système américain: Vous avez 2 vaches. Vous en vendez une et forcez l’autre à produire autant de lait que 4 vaches. Plus tard, vous embauchez un consultant pour analyser pourquoi la vache est morte.

– Système japonais: Vous avez 2 vaches. Vous les reconcevez pour qu’elles fassent 1/10 de la taille d’une vache normale et qu’elles produisent 20 fois plus de lait.
Vous créez ensuite un dessin animé appelé VacheKemon et le commercialisez dans le monde entier.

– Système allemand: vous avez 2 vaches. Vous les reconcevez pour qu’elles vivent 100 ans, mangent une fois par mois et se traient elles même.

– Système chinois: vous avez 2 vaches, vous avez 300 millions de gens pour les traire. Vous clamez qu’il y a le plein emploi, une grande productivité bovine et arrêtez le journaliste qui a donné les chiffres.

– Système russe: Vous avez 2 vaches, vous les comptez et en trouvez 5. Vous recomptez en en trouvez 42. Vous recomptez encore une fois et en trouvez 2. Vous arrêtez de compter et ouvrez une autre bouteille de vodka.

– Système suisse: vous avez 5000 vaches et aucune ne vous appartient. Vous facturez les propriétaires pour garder leurs vaches.

– Système indien: Vous avez 2 vaches, vous les adorez.

– Système britannique: vous avez 2 vaches, elles sont toutes les 2 folles.

– Système malagasy: Vous avez hérité du système français (plus haut). Vos gouvernements sont tellement Bureaucratique (plus haut). Mais en plus si vous avez 2 vaches, vous n’aimez pas vos voisins qui ont 4, vous faites tout pour que ce voisin n’en a que 1 et après vous êtes content mais finalement vous ne savez pas quoi en faire de vos 2 vaches. Les dahalo les volent pour le compte des mafieux qui les exportent quelques part en Asie. Après vous demandez de l’aide à l’étranger pour acheter de nouveau 2 vaches et le cycle recommence.

[Répondre]

mclient dit :

@Romanovich.2.0, la vache!

[Répondre]

admin dit :

@mclient, mdr

[Répondre]

babakole dit :

@Romanovich.2.0, systeme malgache : vous degommez le bouvier (Philibert Tsiranana ) et le vacher (R8) , et tout le mnde devient dahalo sur table ,sur prairie ,sur lit etc

[Répondre]

Andrea dit :

@Romanovich.2.0, j’adore votre analyse! Tout simplement excellent! Et j’ajouterais aussi: “la vache!!!”

[Répondre]

Loco dit :

le fihavanana, le fivavahana (ou plutôt les fiangonana), le fihanahana, le “ory hava-manana” d’un côté et le “manao havana raha misy patsa” d’un autre, voilà les facteurs de notre nullité, dans une journée on se sert au moins de l’un d’eux.

[Répondre]

Gasy dit :

Je suis d’accord sur tous vos points.

MAIS …..

Tous les pays ont leur faiblesse et ont tous passé des periodes difficiles. Le role d’un leader c’est de les gerer et de me mettre en valeur les forces au service de developpement. S’il y avait une formule universelle de gouvernance, on peut mettre un robot à la place du President et des Ministres. Mais comme chaque pays a leur propre solution, c’est pour ca qu’on a besoin d’un vrai leader. Je voudrais dire, la culture n’a jamais été un obstacle au developpement. C’est plutot un probleme de leadership qui essaie de faire une copie-collé d’une solution des autres pays au lieu de concevoir une solution adaptée aux cultures du pays.

C’est comme un coach d’une équipe de foot. Un tactique qui marche su une équipe peut ne pas marcher sur une autre car les joueurs sont differents.

Donc, je vous prie de bien vouloir chercher notre solution à nous sans trop de réference aux autres. Je peux ecrire aussi plusieurs pages sur la France et meme sur les Etats-Unis.

[Répondre]

admin dit :

@Gasy, et il vaudra quoi votre leader â la tête d’un troupeau de babakoto bâtés, formés par des maîtres Fram qui ne savent pas faire de soustraction de nombres à deux chiffres ?

[Répondre]

Gasy dit :

@admin, Tout ce que vous dites sont des consequences d’un mauvais leadership. Il faut commencer par le leadership.

Puis-je me permettre de vous demander ce que vous avez deja entrepris concretement pour le developpement de notre pays? Car comme vous le dites tout au debut, il faut arreter le blablabisme et le “criticism” et contribuer en prenant en compte les defauts et se capitaliser sur les forces. Et le leadeship, mon ami, commence par le respect de vos compatriotes et ne pas les comparer à des animaux quelque soit la raison.

Aussi, ne pas trop surevaluer les capacites des autres pays. Est-ce que vous croyez qu’ils sont aussi fort comme ca sans avoir fait la colonisation et l’esclavagisme. Je ne pense pas trop.

Enfin, j’admets tous les problemes que vous avez dits mais c’est à nous de contribuer concretement à les resoudre. C’est le devoir d’un citoyen.

[Répondre]

admin dit :

@Gasy, ce que j’ai déjà fais ? Former des centaines de jeunes pour devenir responsables, travailleurs, cadres même pour certains.
Et vous ?

[Répondre]

Gasy dit :

@admin, C’est bien et je vous en remercie. Je vous demande alors de ne pas appeler ces jeunes que vous avez formés vous-meme des babakoto. Car s’ils le sont, donc vous avez failli à votre devoir.

Moi, je fais partie d’une equipe dirigente d’une société internationale qui contribue enormement à l’amelioration de l’administration.

J’etais formé par des maitres FRAM, a etudié à l’université gasy, je suis actuellement un expatrié à l’étranger, dirige 52 pays dans mon domaine, je brille dans ma carriere et c’est pour ca que malgré les faiblesses de mon pays, je suis fier d’etre gasy et je pense toujours apporter ce que je pourrais faire pour mon pays.

[Répondre]

admin dit :

@Gasy, le fait est là : les babakoto prédominent dans ce pays et il n’y a que la vérité qui blesse. Fin de la discussion.

[Répondre]

admin dit :

@Gasy, et en relisant votre cursus c’est surtout pour l’administration vazaha que vous avez “brillé” mais pour votre pays vous avez fait quoi concrètement ? Je ne fais que vous retourner votre propre question.

[Répondre]

Francis dit :

@Gasy,
Mon humble avis sera que nous sommes tous fiers d’être de nationalité x, y ou z.
L’essence de cet article est plus orientée vers un déclic afin de progresser vers un changement de mentalité. C’est la raison d’être de 95% des problèmes qui se produisent à Madagascar.
Ne nous glorifions pas. Vous gérez 52 pays dans un domaine spécifique. Eh bien, sans entrer dans les détails, Madagascar ne semble pas être dans cette liste.
Il y a beaucoup de gens qui travaillent dans le pays afin d’apporter des changements positifs, et croyez-moi, certains réussissent, tandis que beaucoup échouent pour des raisons évidentes.
En conclusion, nous dirions que vous feriez mieux de venir travailler pour votre propre pays afin d’apporter votre contribution car actuellement, vous brillez par votre absence. Votre carrière est pour vous personnellement, mais vos efforts seront profités par des millions de vos compatriotes.
Le pays attend toujours des bosseurs et des vrais leaders, pas Ra8 ou Andry et surtout pas le clown qui dirige actuellement.

[Répondre]

Vazaha be dit :

@Gasy,
En tout cas, vous êtes bien gasy ! Vous paraissez intelligent et doué pour travailler dans une société internationale , vous dirigez 52 pays dans votre domaine et c’est excellent. Mais juste une petite question ou deux : où est implantée la société pour laquelle vous y travaillez et la langue usitée ?
Simple curiosité de ma part.

[Répondre]

Gasy dit :

A tous,

En lisant vos passages, je peux imaginer que vous etes tous des gens tres cultivés. Je vous demande une chose. Ne bafouons pas notre propre patrie et ne soyez pas honte de notre faiblesse. Reconnaitre les faiblesses et apporter des solutions concretes est une force incroyable.

Quelque soit l’état et la realité dans notre pays, on est gasy et on ne sera jamais ni francais ni americain. Vous pouvez acquerir la nationalité dans un autre pays mais vous seriez toujours reconnu comme des gasy. Alors, travaillons ensemble et allons arreter de nous bafouons entre nous. Merci.

[Répondre]

babakole dit :

@Gasy, qui aime bien chatie bien (il y a un equivalent en Malgache qui se rapportte directement à la vérité ) ,n’ayons donc pas peur !

[Répondre]

admin dit :

@Gasy, pour avancer, faudrait déjà accepter ses tares et ses faiblesses. Concept inconnu à Babakoto Land où tout le monde se croit sorti de la cuisse de Jupiter.

[Répondre]

Gasy dit :

@admin, Comme j’ai dit en haut, je ne nie pas ces faiblesses. Mais comme tous les autres pays, on a des problemes a surmonter.

Si vous voulez vous labeller des babakoto, pas de probleme, vous pouvez changer ou ajouter votre nom de famille au tribunal. Mais moi, je ne le suis pas comme tous les autres gasy.

On est gasy et fier de l’etre.

[Répondre]

admin dit :

@Gasy, oui c’est ça bye. Vous avez le bonjour des babakoto 🙂

[Répondre]

Vazaha be dit :

@admin,
Quel est l’espèce de lémurien sur la photo ? Le Lemur Hery le plus grand lémurien vivant , classé comme espèce en danger critique d’extinction ?

[Répondre]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire n'apparait pas ? Lisez ceci