Il serait sérieusement temps de s’équiper en solaire

Première partie : Il serait sérieusement temps de s’équiper en solaire

Depuis quelques années, beaucoup d’entre nous pestent contre la Jiramaty, les coupures, les délestages, pensent qu’il faut passer au solaire, mais jusqu’à ce jour, n’osent toujours pas franchir le pas.

Pourquoi ?

Première idée reçue : le solaire ça coûte cher. Bon effectivement, le premier réflexe est souvent de se dire : “J’en ai marre de cette Jiramerde, je veux faire fonctionner toute ma maison avec des batteries et des panneaux, combien ça coûte” ?

Puis après avoir fait le tour de quelques magasins, reçus quelques devis, ouille, les tarifs sont effectivement très chers, aïe j’ai pas les moyens, dommage c’est pas pour moi, et le projet reste à l’état de .. projet.

Rassurez-vous, beaucoup d’entre nous ont pensé comme ça. Et si on en parle aujourd’hui, c’est qu’il y a des solutions.

Et la première erreur, justement, c’est de vouloir à tout prix passer en full solaire dès le départ. Car si vous attendez d’avoir réuni la somme nécessaire, vous risquez d’attendre longtemps, très longtemps avant de passer au solaire.

La bonne nouvelle est que nous ne sommes pas obligés de commencer dès le départ en tout solaire. En analysant un peu notre mode de vie, qu’est-ce qui nous manque en priorité le soir ?

Oui, tout à fait, il s’agit bien de la lumière

Et si avant de penser à faire marcher la télé, le frigo, la machine à laver, on commençait déjà par le basique : la lumière ?

Yes, Fiat Lux ! 3 chambres ? La cuisine ? Le couloir ? Le salon ? Les toilettes ? Ça fait donc 7 ampoules. Et bien saviez vous qu’il existe des kits “starter” solaires : 1 petit panneau, 1 petite batterie, 7 ampoules basse consommation et ce pour la modique somme de … 150 000 ar ?

Un kit starter – ici 3 ampoules

Donc pas besoin dès le départ d’avoir 2000, 3000€ pour passer au solaire, 50€ suffisent pour ne pas rester dans le noir quand la tsy vanona commence à flancher le soir. La batterie devrait tenir pour la nuit et se recharger gratuitement le jour suivant. N’oubliez pas pour autant nos conseils sur la chasse au gaspillage, au contraire, c’est encore plus important en mode solaire. Une bonne idée d’installation sera de mettre ces ampoules solaires sur un circuit parallèle, chaque ampoule disposant donc de ses propres fils et de son propre interrupteur.

Pensez sérieusement aux avantages de ce petit kit starter : pas besoin d’un groupe électrogène gourmand en carburant, les enfants qui peuvent faire leurs devoirs sereinement et non pas à la lueur tremblotante d’une bougie, les risques d’incendie de la bougie justement, etc.

Où se procurer ce kit providentiel ? Nous ne sommes pas ici pour faire la promotion de telle ou telle enseigne, il suffit de faire le tour des quincailleries, d’Andravoahangy, d’Ankorondrano, des marchands de solaire, etc. Si vous avez de bonnes adresses, des bons plans, les commentaires sont ouverts. Mais pas de publicité intempestive non plus, merci.

Installation solaire : le lego evolutif

C’est la meilleure image qui nous vient à l’esprit quand on veut passer au solaire. Outre l’éclairage, si on veut ensuite faire marcher sa télé, on peut commencer par un panneau, 1 régulateur/chargeur, 1 batterie et un convertisseur.

Nous n’allons pas aujourd’hui rentrer dans les détails mais sachez qu’en gros le régulateur/chargeur est la centrale qui va piloter la charge de la batterie via le ou les panneaux solaires, redistribuer le trop plein d’énergie, etc. Le convertisseur va quand à lui changer le voltage de la batterie en 220V pour que vous puissiez y brancher vos appareils électriques.

Pourquoi lego evolutif ? Car vous pouvez commencer par 1 panneau solaire et 1 batterie. Mais à terme, vous pouvez en rajouter au fur et à mesure, pour arriver par exemple à 10 panneaux et 10 batteries ! Tout dépend de vos besoins et de votre budget.

Ceci étant, il vous faudra quand même imaginer ce à quoi vous voudrez arriver au final pour ne pas faire d’erreur de conception dès le départ. Installation en 12V ? En 24V ? En 48V ? Je commence par la télé qui fait 200W/h, plus tard le micro-onde de 800W/h et ainsi de suite. En additionnant toutes ces consommations, on arrive à avoir une idée des besoins au final. Arrivés à ce stade là, nous vous conseillons également de revoir vos cours de physique en électricité, notamment sur les branchements en série, en parallèle, la combinaison des deux, etc.

Pic de consommation et convertisseur

Le convertisseur, nous l’avons vu, transforme le courant de la batterie en 220V. Nous lui consacrons un chapitre en entier car c’est un élément très important de votre installation.

Tout d’abord, il convient d’acheter un modèle dit “pur sinus”. C’est le type de courant qui fera marcher correctement tous vos appareils. Car vous allez donc brancher beaucoup d’appareils sur le convertisseur : télé, ordi, frigo, micro-onde etc. et si votre convertisseur n’est pas pur sinus donc produisant un signal carré, certains de vos appareils sensibles (ordinateurs, télé lcd) risquent d’être abîmés.

Tous ces appareils en marche nécessitent par conséquent un convertisseur qui soit capable de délivrer une très grosse puissance : 1000W, 2000W, 3000W, et plus encore. Ça ressemble un peu aux gros amplis pour voiture. Faites un effort pour vous procurer un gros convertisseur, la puissance on en aura jamais assez, et n’oubliez pas, un convertisseur “pur sinus” s’il vous plaît. Par ailleurs, et toujours dans notre souci de possibilité d’évolution, prenez un convertisseur qui accepte en entrée du 12, 24 et 48V.

Certes ce modèle est un peu cher mais avec ce monstre vous pouvez faire marcher tous vos appareils électriques en même temps : frigo, télé, ordinateur, machine à laver, micro onde

Voila le premier volet de notre étude sur un passage au solaire. Nous étudierons dans d’autres bons plans le nombre de panneaux solaires et de batteries qu’il vous faut, les régulateurs de panneaux, la sécurisation de vos panneaux pour qu’ils ne finissent pas volés comme sur la RN3 et beaucoup d’autre choses encore sur ce sujet passionnant. En attendant, vous ne devriez donc plus à avoir à acheter des bougies et pour ceux qui ont déjà franchi le pas du solaire à Madagascar, merci de partager vos expériences.

© TANANEWS.COM - Tous droits réservés - Reproduction interdite sans autorisation préalable - Tout contrevenant s'expose à des poursuites judiciaires

D'accord, pas d'accord ? Réagissez - 25 réactions

jentilisa dit :

Mbola eo amin’ilay jiro fotsiny aloha hatreto, fa misy manao karazany hoe kit 500W na 1000W ihany koa ireo mpivarotra ireo. Nanao hadalana ihany aho tsy nividy ilay kit 40W fa mety ho nahavita izay vitany ihany iny na dia tsy betsaka aza… fa vetivety iny dia lany tao amin’ilay mpivarotra, ary tsy nisy hafa intsony.

[Répondre]

admin dit :

@jentilisa, taiza ilay mpivarotra raha tsy mahadiso azafady ?

[Répondre]

jentilisa dit :

@admin, solarland tery Ivandry, efa faritra Ivandry manko io

[Répondre]

Mijoro dit :

Radio, chargeur, ampoules ,on y est déjà, je ne souffre pas trop du deelestage chez moi car on n’est pas dans l’obscurité totale et cela coute 65000Ariary la Radio avec cette capacité, duréede la charge 3jours

[Répondre]

angelikademada dit :

En fait, j’écris en ce moment même ces lignes avec de vieilles batteries que j’avais acheté il y a au moins huit ans. Bien entendu elles ne tiennent pas la charge bien longtemps mais cela suffit pour l’instant à faire tourner mon ordinateur autrement qu’avec une manivelle. D’autant que le soleil charge un peu les batteries en même temps. L’eau que je récupère du toit est également pompée avec une pompe solaire dans un tonneau. Petit à petit l’oiseau construit son nid et quand tout fonctionnera comme je le prévois, adieu la Jiramalade et les jérémiades. Je leur demanderai gentiment de récupérer leur compteur car je ne vais pas continuer à payer un abonnement qui ne respecte pas les clauses d’un contrat qui stipule qu’à partir du moment où on paye un abonnement, on est en droit d’attendre que cet abonnement soit respecté, ce qui n’est pas du tout le cas avec la Jiramerde.

[Répondre]

mangableu dit :

Au niveau des convertisseurs, vu que c’est hyper cher à l’achat, surtout “pur sinus”, mon idée est de faire un convertisseur à partir d’onduleur; Et je peux vous dire que ça marche, la durée de consommation de l’énergie dépend juste de l’ampérage du batterie que vous allez mettre et du matos qui va sucer le jus.
Je vois ces genres de bricole en vente un peu partout et ça fonctionne. “Rien ne se perd, tout se transforme.”

[Répondre]

admin dit :

@mangableu, pourquoi pas mais il faudra bien dimensionner la chose (puissance onduleur/pic de consommation simultanément branchés dessus)
…. et réussir à supprimer l’immonde “beep” de l’onduleur hihi

[Répondre]

mangableu dit :

@admin, Pour le beep, il suffit de dessouder la petite pièce noire et ronde.sinon on l’isole avec du scotch et finit le beep beep.

[Répondre]

admin dit :

@mangableu, et je prend un peu d’avance sur les prochains articles : l’onduleur en général ne prend que du 12V en entrée. Or à terme, pour la solarisation de toute ma maison, à terme on s’aperçoit très vite qu’il faudra bosser sur du 24 voire du 48V. Donc le bricolage de l’onduleur ne marchera plus. C’est pour ça que je conseille de faire un gros effort sur le convertisseur dès le départ. C’est cher mais “mikipy” maso kely 🙂

[Répondre]

mangableu dit :

@admin, Effectivement, pour toute une maison ça ne marchera plus, mais moi je voyais la chose comme quoi 1 onduleur+1panneau solaire pour un desktop et une ampoule par exemple.
Ne pas aussi oublier qu’il y a les fameux onduleurs très puissants qui alimentent les petits serveurs (mais très énergivores). Il faudrait juste en trouver des HS et remplacer les batteries. Voir du coté des universités publiques, Ong,…si vous avez des connnaissances. 🙂

[Répondre]

Lemaizina dit :

@admin, la tension d’entrée de l’onduleur n’est pas “proportionnelle” avec la taille (en watts-crête) de l’installation. Les batteries de 12V sont les plus courantes et dans le cas où on “tombe ” sur un onduleur de plus grande puissance, avec une tension d’entrée de 24, 48, … par exemple, il suffira de brancher les batteries en série pour avoir la tension adéquate.

[Répondre]

rafangy dit :

@mangableu, est ce que vous pouvez développer ici la transformation de l’onduleur courant dans les magasins avec une batterie de voiture, parce que, moi j’ai déjà fait, résultat, la batterie et l’onduleur ko! merci beaucoup

[Répondre]

Ianona dit :

Merci pour l’article, et g une question: quelle est l’autonomie des batteries en moyenne? au cas où il ne ferait pas beau et qu’il n’y a pas de soleil pour les recharger?

[Répondre]

admin dit :

@Ianona, l’autonomie dépendra de votre utilisation. Prenons un exemple : soit une batterie de 12V de 200A. Potentiellement vous avez 12X200= 2400W. Vous avez une ampoule de 20Wh, vous pourrez donc potentiellement la laissé allumé 2400/20=120 heures.
Maintenant au lieu de l’ampoule, vous utilisez une télé qui bouffe 200Wh : vous pouvez donc l’utiliser pendant 2400/200 = 12 heures. Et ainsi de suite. Mais ça c’est la théorie. Comme nous l’avons vu avec le bon plan sur les chargeurs, il ne faut pas decharger profondément les batteries et c’est particulièrement vrai dans le solaire : une batterie ne devrait pas etre déchargée à plus de 50% par exemple. Donc en fait nous n’avons pas 2400W de dispo mais 1200. Donc refaites les calculs.
Pour le soleil, la lumière du jour suffit aux panneaux pour produire : le rendement sera moins bon c’est tout. Nous verrons dans un prochain article les différents types de panneaux solaires, les rendements, les pertes, etc.

[Répondre]

admin dit :

Et une connaissance m’a dit justement cet après-midi que pour elle, sur 52 semaines (1an), il y a 3 semaines max où ça ne charge pas du tout, à propos de son chauffe eau solaire. Ça nous donne donc une idée du niveau de charge.

[Répondre]

Ianona dit :

@admin, c clair! merci!

[Répondre]

Feng Chou dit :

Pour ne pas se ruiner avec un convertisseur “pur sinus” il suffit d’intercaler un transformateur 220/220 qui rectifiera les signal “carré”.
Et ce n’est pas trop important si vous avez un téléviseur moderne genre écran plat led. Il accepte la même alimentation qu’un ordinateur.
Le problème peut être plus sensible pour un réfrigérateur qui lui peut ne pas apprécier.
Il existe des onduleurs ayant un bouton pour couper la sifflote au beeper qui annonce qu’il n’y a plus d’alimentation secteur.
Enfin un onduleur du commerce utilise bien souvent une batterie interne en 12v. Avec quelques diodes de puissance l’on peut facilement monter en // une ou des batteries de voiture et augmenter l’autonomie.
Dernier point très souvent oublié, Les panneaux solaires sont des dispositifs semi-conducteurs. Ces dispositifs sont sensibles à la chaleur. Si celle ci augmente trop le semi conducteur se dégrade rapidement. Il est important de monter les panneaux solaire de manière à refroidir la face non insolée. Pas de la façon montrée sur la photo.
Avez vous remarqué que la vitesse du processeur de votre ordinateur baisse s’il devient trop chaud ? C’est pour éviter une mort prématurée.

[Répondre]

admin dit :

@Feng Chou, j’ai un convertisseur carré, mon écran plasma a fait un drôle de bruit. Idem pour le chargeur de mon ordi portable. C’est pour ça que je recommande d’être en pur sinus dès le départ, si on se décide à investir dans un convertisseur.
oui le problème de chaleur, en particulier pour les panneaux monocristallins. Effectivement la 1ere photo est le parfait exemple de ce qu’il ne faut pas faire, merci de l’avoir signalé 🙂
Je rectifie le tir

[Répondre]

Feng Chou dit :

@admin, Euh, je parlais bien d’écran led, pas écrans plasma…
Le photo me plait mieux. Et cette solution a en outre l’avantage de ne pas déranger la toiture car très souvent ceux qui posent les panneaux ne sont pas couvreurs mais bricoleurs. D’ou de nombreuses plaintes pour fuites d’eau…

[Répondre]

Lemaizina dit :

@admin, oui! ne J A M A I S brancher une charge “inductive” (avec un moteur bobiné: ventilateur, frigo, perceuse,…) à un onduleur carré! elle crâme en 10 s!

[Répondre]

elas dit :

attention aux arnaques fabrication sinoa, et puis même les pro ne maîtrisent pas encore tout, les entreprises vont se contenter de vous donner les factures et de réclamer leurs règlements avec des garanties minables. Enfin, le soleil, peut-on vraiment compter sur la lumière de Dieu dans un pays de pêcheurs ?

[Répondre]

admin dit :

@elas, effectivement, attention aux expérimentations hasardeuses. Qui peuvent aussi devenir dangereuses d’ailleurs. Donc ne pas se précipiter pour acheter n’importe quoi au premier venu, prendre son temps, faire des recherches, comparer les prix, les services, les technologies, garder un oeil critique et ne pas croire tous les boniments qu’on vous sert pour arracher votre accord. Et c’est pour ça qu’on a parlé du lego evolutif : commencer petit, comprendre comment ça marche, puis faire évoluer son installation progressivement.

[Répondre]

randrana dit :

please où peut on trouver les bons produits solaire à Tana, au niveau qualité, car je n’y connais rien!

[Répondre]

ravoatabia dit :

Merci admin pour cet article. Qui est le meilleur fournisseur avec un bon rapport qualité/prix au pays en ce moment?

[Répondre]

admin dit :

@ravoatabia, je dirais ça dépend de ce que vous voulez acheter ? Panneaux ? Batteries ? Convertisseurs ? Régulateurs ? Pour ma part, je ne pense pas que j’acheterai tout le matériel au même endroit. Par exemple les mêmes panneaux peuvent être moins cher ici, les batteries moins cher là. Et je pense que je commanderai le régulateur de charge et le convertisseur à l’étranger, ça coûte rien la bas mais arrivé ici, bonjour la surtaxe.

[Répondre]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire n'apparait pas ? Lisez ceci