Les petites annonces gratuites sur TNN

Postez gratuitement votre petite annonce sur tananews
http://annonces.tananews.com
Andilana 40

Actualité sur Hery Rajaonarimampianina

Budget électoral : aucun problème, selon le Chef d’État

Le Chef d’État Hery Rajaonarimampianina a déclaré qu’il n’y a aucun problème en ce qui concerne le budget électoral, et que les Communales ne sont pas compromises. Le gouvernement n’aurait pas entériné l’organisation de ces élections si leur tenue n’était pas certaine, selon ses dires.

Hery Rajaonarimampianina : la réconciliation avance à peu près comme prévu

Hery Rajaonarimampianina a déclaré le 25 avril 2015 que le processus de réconciliation nationale avance à peu près comme prévu. Il espère toutefois que les personnes concernées fournissent des efforts et se demandent si leurs actes vont en faveur de la réconciliation.

HVM, Hery Rajaonarimampianina et consorts : les gens en ont marre

Du grand n'importe quoi

Regardez autour de vous, discutez autour de vous, écoutez autour de vous, partout c’est le même constat : les gens en ont marre de Hery Rajaonarimampianina, marre des HVM et consorts. Ce n’est pas de la haine primaire c’est juste un constat froid et implacable : après 14 mois de gouvernance, le président Rajaonarimampianina, au

Don de 783 motos : Hery Rajaonarimampianina jubile

La preuve de la confiance étrangère

L’Union européenne a fait un don de 783 motos dans le cadre d’un programme social de base relatif à l’Éducation. Hery Rajaonarimampianina n’a pas manqué de jubiler en qualifiant ce geste comme étant une preuve de la confiance des partenaires de Madagascar. 783 motos pour l’éducation L’Union Européenne a fait un don de 783 motos

Réconciliation : l’Armada suspecte une manœuvre visant à modifier la Constitution

L’Armada (Alliance républicaine de Madagascar) suspecte le FFKM de manœuvrer avec Hery Rajaonarimampianina pour modifier la Constitution. L’objectif serait de proposer le retour au régime présidentiel fort à travers la réconciliation et les assises nationales.

Il bénéficie déjà de beaucoup d’assouplissements

Il bénéficie déjà de beaucoup d’assouplissements

Propos de Hery Rajaonarimampianina sur la situation de Marc Ravalomanana. « Il bénéficie déjà de beaucoup d’assouplissements » Et le Chef de l’Etat de conclure : « Mais toute chose a ses limites ». Un peu comme le développement de Madagascar quoi : « limité ».

Rumeurs de coup d’État : Hery Rajaonarimampianina en parle

Non aux tentatives de destabilisation

Face aux rumeurs de coup d’État qui ont circulé ces derniers temps, Hery Rajaonarimampianina a décidé de réagir en soulignant que l’heure n’est plus à la déstabilisation. Il a insisté sur l’importance de la réconciliation et de l’apaisement afin que le pays puisse se concentrer sur le développement. Des bruits de coup d’État Hery Rajaonarimampianina

Le FFKM continue d’avancer : une réconciliation pour toute la population malgache

Le FFKM maintient le cap

Malgré le retrait des 3 anciens Chefs d’État de la réconciliation nationale, le FFKM est déterminé à mener le processus à terme. L’absence de ces 3 acteurs n’affecterait pas le processus, selon le pasteur Lala Rasendrahasina. La réconciliation n’est pas faite pour les Chefs d’État seuls « La réconciliation nationale continuera et ne sera pas

Didier Ratsiraka rentre à Madagascar ce jour

Hery Rajaonarimampianina peut pousser un ouf de soulagement : après les retraits de Zafy Albert, Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana du processus de réconciliation nationale, ainsi que l’absence de Didier Ratsiraka, le Président de la République était bien parti pour se réconcilier tout seul avec lui même. Maintenant Hery Rajaonarimampianina peut se réconcilier avec Didier

Réconciliation : quel avenir pour le processus ?

Plus que 2 participants sur 5

Marc Ravalomanana s’est visiblement lassé des restrictions faites par le régime à son encontre et a décidé de suspendre sa participation au processus de réconciliation nationale. Les partenaires étrangers de Madagascar viennent pourtant d’exhorter Andry Rajoelina et Albert Zafy à réintégrer ce processus. Marc Ravalomanana aussi, suspend sa participation Le processus de réconciliation nationale est

Peut-on faire confiance à Marc Ravalomanana ?

The Time is now... for what ?

Oui Marc Ravalomanana a fait de grandes choses pour le pays, c’est indéniable. Les routes, Tiko, etc. Mais. Car il y a un mais. Mais Marc Ravalomanana n’est pas Saint Marc. Et on va dire les choses comme elles sont : l’homme a un caractère de cochon. Peu respectueux des autres avec par exemple son

Je suspends ma participation à la réconciliation nationale

Je suspends ma participation à la réconciliation nationale

Après Zafy Albert, Andry Rajoelina, voici donc Marc Ravalomanana qui prend ses distances par rapport à la pseudo réconciliation nationale initiée par Hery Rajaonarimampianina. Et ce suite aux événements d’Ambositra et d’Antsirabe. Lire aussi : Marc Ravalomanana : un prisonnier qui s’ignore ? Bravo les gourous d’Ambohitsorohitra, à force de vouloir être plus royalistes que le

Marc Ravalomanana : un prisonnier qui s’ignore ?

Marc Ravalomanana : un prisonnier qui s'ignore ?

Pour ceux qui se bercaient encore d’illusions au pays des bisounours, nous allons remettre les points sur les i : au moment où nous écrivons, Marc Ravalomanana est bel et bien encore un prisonnier politique, assigné à résidence. Chacun de ses déplacements, chacune de ses rencontres, ses contacts, doivent faire l’objet d’une « autorisation spéciale » délivrée

PMO-PND : un atelier de 8 jours pour l’élaborer

8 jours pour élaborer le plan de mise oeuvre

Un atelier national a été ouvert, hier 8 avril 2015 en vue d’élaborer le PMO-PND. Le gouvernement espère surpasser à travers ce document, l’obstacle financier auquel il fait face depuis des mois. 8 jours pour élaborer le PMO-PND L’atelier national pour l’élaboration du Plan de mise en œuvre du Plan national de développement (PMO-PND) a

Diplomatie : vers la mobilisation de la diaspora

Hery Rajaonarimampianina a déclaré que l’État procèdera incessamment à la nomination des nouveaux fonctionnaires diplomatique. Cette série de nominations visera à favoriser la diplomatie économique et la mobilisation de la diaspora dans le développement du pays.

Nicolas Randrianasolo : « je n’ai pas peur des pro-Rajoelina »

En réaction au dépôt de requêtes en déchéance des députés dissidents du MAPAR auprès de l’Assemblée nationale, Nicolas Randrianasolo a déclaré, hier 2 avril 2015 qu’il n’a pas peur des pro-Rajoelina. « Qu’ils fassent leur démarche, je ne trahirai jamais Hery Rajaonarimampianina pour rejoindre leur camp », a-t-il lancé.

S’attaquer à moi est un manque de respect envers le choix du peuple

S’attaquer à moi est un manque de respect envers le choix du peuple

Propos offusqués et courroucés du chef de l’état, Hery Rajaonarimampianina, à son retour d’Addis Abeba. Voici donc la réponse du Président de la République face aux critiques virulentes à son encontre ces derniers temps. « S’attaquer à moi est un manque de respect envers le choix du peuple » De quel peuple il parle ? Des 12,5%

Afrique Australe : une fusion des marchés à l’étude

D’après Hery Rajaonarimampianina, les marchés de la COMESA et de la SADC pourraient être fusionnés. Ce sujet a été abordé au dernier sommet de la COMESA, et la faisabilité sera étudiée, a-t-il ajouté.

Hery Rajaonarimampianina : des leçons de démocratie

La "démocratie" à la malgache

Le régime actuel foule la démocratie au pied, la démocratie est morte, l’arrestation de politiciens est anti-démocratique, l’intimidation de journalistes va à l’encontre des principes démocratiques, telles ont été les réactions suite à l’arrestation d’Alain Ramaroson le 28 mars 2015. Le Chef d’État a tenu à apporter son avis sur ce sujet, hier 1er avril.

Caisses vides : place à la privatisation à tout vent

Il bénéficie déjà de beaucoup d’assouplissements

Depuis le début de cette année 2015, les projets de privatisation se multiplient. Les dirigeants actuels n’ont vraisemblablement trouvé nulle autre alternative que de se désengager des domaines qui échappent à leur maitrise. La privatisation d’aéroports est toujours d’actualité Visiblement débordés par les difficultés économiques et financières, les dirigeants actuels ont décidé de désengager l’État