Actualité sur Hery Rajaonarimampianina

Le TIM à la croisée des chemins ?

Il se murmure dans les coulisses que Hery Rajaonarimampianina aurait l’intention de mettre fin à sa « collaboration » avec Marc Ravalomanana. Si c’est réellement le cas, il faut admettre que le locataire de Iavoloha aura enfin réussi un bon coup : il aura su régler le problème du retour en catimini de Marc Ravalomanana en 2014.

Le « memorandum » sur la stabilité sera bientôt signé

Une espèce de pacte de non agression donc entre Hery Rajaonarimampianina et les députés et qui garantira au premier de ne plus être soumis à une motion de censure jusqu’en 2018. Bref, un chèque en blanc pour Hery Rajaonarimampianina jusqu’à la fin de son mandat quoi. Et la Constitution on en fait quoi ? Du

Les couples Rajaonarimampianina et Solofo Rasoarahona ont passé le week-end à Nosy be

Une petite virée en Boeing 737-800 c’est sympa ça. Et sinon quand est-ce qu’on s’occupe de cette fichue JIRAMATY ? Il y a un peu urgence en la matière non ?

Jean Ravelonarivo : « un changement de gouvernement ne constitue pas une priorité aujourd’hui »

Qu’il dise le contraire aurait été étonnant. Après il y a ce que dit le Premier ministre et ce que dit le Président de la République, qui lui n’exclut pas un remaniement. Et enfin il y a les réalités : JIRAMA, Seces, étudiants, etc. Des contre performances qui appellent à se poser des questions sur

S’opposer ? Collaborer ? Marc Ravalomanana est un peu embêté

Marc Ravalomanana ne sait plus trop sur quel pied danser avec Hery Rajaonarimampianina. Collaborer ? S’opposer. C’est ce que l’on appelle vulgairement « avoir le cul entre deux chaises« .

Toujours pas de Loi des Finances rectificatives et pas de Conseil des ministres non plus hier

A quoi bon perdre son temps à s’embarrasser avec ces fioritures,  tel semble être le message de Hery Rajaonarimampianina. A moins que ce ne soit encore les vacances ? C’est bien, certains ont encore les moyens de prendre des vacances alors.

« Avec ou sans Loi des Finances les affaires de l’Etat peuvent continuer à tourner »

Propos d’un économiste fou ? Non, affirmation du Président de la République Hery Rajaonarimampianina. Babakoto Land, le pays où l’on a donc pas besoin de Loi des Finances,  tout le monde pourra puiser dans la Caisse comme il l’entend. Avec Hery Rajaonarimampianina on ne sait pas où l’on va mais ce qui est sûr c’est

Hery Rajaonarimampianina ironise sur le MAPAR

Le Président de la République ironise sur les accusations de fraude portées par le MAPAR contre le régime sur les Communales du 31 juillet 2015. « Qu’ils se regardent dans un miroir d’abord » dixit Hery Rajaonarimampianina. Seul petit souci quand Andry Rajoelina se rase tous les matins, il y aperçoit aussi le reflet du candidat n°3

Robert Mugabe encourage la mise en œuvre du Pacte de responsabilité

Voici donc le « voan-dalana » de Hery Rajaonarimampianina de son voyage à Gaborone, pour assister au sommet de la SADC. Robert Mugabe encourage la mise en œuvre du Pacte de responsabilité Pourquoi pas après tout

Gaborone : Hery sy Voahangy Mitsangatsangana

Hery Rajaonarimampianina et madame participent actuellement au 35è Sommet des pays membres de la SADC, qui s’est ouvert le 17 août à Gaborone, Botswana. Nous sommes mauvaise langue mais ce n’est pas plus mal que Hery Rajaonarimampianina voient comment les choses avancent en Afrique. Voir que les Africains ont des autoroutes, le métro, voir des

Monsieur sécurité, monsieur Jirama et monsieur CSB

M. Hery Rajaonarimampianina (et madame), que retiendrons nous de vous ?

Un constat s’impose : M. Hery Rajaonarimampianina doit aujourd’hui jouer au pompier partout. Être sur tous les fronts, éteindre les incendies partout, résoudre un problème aujourd’hui puis en voir un autre apparaître demain et ainsi de suite. Et de ceci découle un autre constat : on continue comme ça jusqu’en 2018 ? Car à force de vouloir tout

La JIRAMATY (re)part en vrille

La JIRAMATY (re)part en vrille

Nous avions une forte prémonition, elle s’est réalisée : ce mois d’août 2015 promet tout simplement d’être apocalyptique avec cette maudite JIRAMATY. 3 éléments sont à prendre en compte pour bien comprendre la problématique. Primo : les finances de la JIRAMATY sont exsangues. Les dettes sont astronomiques, pire, à l’heure actuelle les charges de fonctionnement

JIRAMATY : Rappel des causes de l’actuel délestage tournant

La cause est simple : la JIRAMATY a besoin de 40 milliards ar de carburant par mois. La JIRAMATY ne dispose que de 28 milliards ar par mois. Et les syndicats de la JIRAMATY veulent donc faire perdurer ce système déficitaire. Hery Rajaonarimampianina doit être ferme et maintenir coûte que coûte ce contrat avec Symbion

La cruauté des électeurs dans certaines villes

Dans le fief présidentiel de Sabotsy Namehana, le candidat présidentiel HVM a été tout simplement dégagé. Les electeurs ont préféré voter pour leur ancien maire indépendant, lui aussi dégagé en avril dernier par le Ministère de l’intérieur. Un sacré camouflet personnel donc pour Hery Rajaonarimampianina. En parlant de camouflet, comment ne pas parler de Jean-Louis

Taux de participation : aux alentours de 30%

Taux de participation : aux alentours de 30%

Indépendamment de la victoire annoncée de Lalao Ravalomanana à Antananarivo, l’autre fait marquant de ces élections sera bien entendu le faible taux de participation : entre 30 et 35%. Qu’est-ce à dire ? Il est à dire que les électeurs malgaches souhaitent faire passer un message à ses dirigeants et ses politiciens. Et le message

Hery Rajaonarimampianina : « Quelle que soit l’issue des scrutins, il n’y aura pas d’exclusion »

Hery Rajaonarimampianina est donc décidé à collaborer avec le (la) maire de la Capitale, qui qu’il (elle) soit. Lalao Ravalomanana a également annoncé qu’elle était disposée à collaborer avec le pouvoir central. Tout devrait donc aller pour le mieux, en espérant que les larbins sous fifres courtisans ne fassent pas d’excès de zèle. Comme en

Les jours du gouvernement Ravelonarivo comptés ?

Vu que Jean Ravelonarivo ne dispose d’aucune majorité à Tsimbazaza, le Premier ministre n’y a donc aucune marge de manoeuvre, gouverner dans ces conditions semble plus que délicat. Le changement de gouvernement semble donc inéluctable. Le Président Hery Rajaonarimampianina semble également conscient du problème. Une décision devrait être prise après le 31 juillet.

Le Premier ministre Ravelonarivo à Farafangana

Promesse de réhabilitation de la route nationale 12, dons divers pour l’hôpital du coin, dons de motos aux gendarmes, à quelques associations etc. le Premier ministre n’y est pas allé de main morte. Sans parler de Hery Rajaonarimampianina qui en profite aussi pour inaugurer des trucs par ci et poser des premières pierres de machins

Enfin un rapport clair des forces en présence en perspective

Ce bulletin unique il est pas clair du tout par contre - Photo FB

Cette élection communale du 31 juillet aura un grand mérite : elle montrera la carte de la popularité des grands partis politiques à Madagascar. Quels grands partis politiques ? A notre connaissance, ils sont au nombre de cinq. Le HVM, le TIM, l’AREMA, le MAPAR et enfin le MMM de Hajo Andrianainarivelo, un habitué de

Alors on vote pour qui le 31 juillet ?

Gagnera ? Gagnera pas ?

Alors on vote pour qui le 31 juillet ? A 48 heures de l’ouverture de la campagne il serait temps de songer sérieusement a la question. Antananarivo, et ce n’est un secret pour personne, a toujours fait office de grande frondeuse lors des grandes échéances électorales. Et ce ne sont pas les Didier Ratsiraka, Zafy