Actualité sur JIRAMA

La JIRAMATY veut une rallonge de 150 milliards ar

Résumons : pour 2016, elle a déjà obtenu 300 milliards ar de subventions. Insuffisantes donc aux yeux des dirigeants de cette compagnie qui veulent maintenant une rallonge de 150 milliards ar. Mais c’est hallucinant ça : ils mangent au sens propre l’argent ou quoi ? Et sa Seignhery de rajouter sa petite phrase du jour

JIRAMATY : retour du délestage

Coupures de 1 à 3 heures par jour à prévoir dans les chaumières et ce pour soi disant panne d’une turbine à Andekaleka. Le problème de délestage sera résolu en 6 mois qu’elle disait sa Seignhery. Même 6 mois avant la fin de son mandat on dirait bien que non. Et comme la facture vient d’augmenter,

JIRAMATY tsy vanona : après l’électricité, l’eau

Mais c’est incroyable d’être aussi nuls, c’est tout bonnement hallucinant ! On se gargarise d’avoir remis le jus. Mais là maintenant c’est l’eau qui n’arrive plus au robinet ni dans la cuve des chiottes. Par contre la facture elle n’est jamais en retard, aucune défaillance, ça marche bien 24/7/365.

JIRAMATY : les coupures et les micro-coupures se multiplient depuis 48 heures

Si la JIRAMA déménage Antanandrano, pourquoi ils ne le disent pas clairement ? Et établissement d’un vrai planning de déménagement, au lieu de le faire en catimini, en espérant que cela ne se voit pas ? Car ça se voit.

La JIRAMATY : une machine à tuer l’économie nationale

La JIRAMATY : une machine à tuer l'économie nationale

Les fréquentes coupures de courant et d’eau se multiplient dans la Capitale. Mais les gouvernants incompétents qui nous dirigent pensaient quoi ? Qu’une entreprise fait du chiffre d’affaire sans courant ? Le tissu économique, déjà mal en point depuis l’accession de Hery Rajaonarimampianina en janvier 2014, est cette fois en train de définitivement rendre l’âme.

« Il va falloir trouver une solution pour la hausse du prix des carburants »

Propos de Hery Rajaonarimampianina à son retour des Nations Unies. Avec un ariary qui se casse la gueule face au dollar et à l’euro, on ne voit pas trop quel genre de solution il pourra trouver. Et qu’il se préoccupe d’abord de la JIRAMA car avec au moins 2 heures de coupure par jour, c’est

Je résoudrai le problème du délestage en 3 mois

En vidéo c’est encore mieux

La JIRAMATY (re)part en vrille

Nous avions une forte prémonition, elle s’est réalisée : ce mois d’août 2015 promet tout simplement d’être apocalyptique avec cette maudite JIRAMATY. 3 éléments sont à prendre en compte pour bien comprendre la problématique. Primo : les finances de la JIRAMATY sont exsangues. Les dettes sont astronomiques, pire, à l’heure actuelle les charges de fonctionnement

Hey admin, j’ai eu 5 annulations la semaine dernière

Les annulations de séjour se multiplient à Madagascar

C’est ainsi qu’un ami, tour opérateur de son état, m’a interpellé la semaine dernière. D’un oeil bovin et impavide je le regarde et je me dis : « Oui mon ami, je comprends, je compatis.. mais qu’est ce que je peux y faire ? «  Dans la vie il n’y a pas de hasard. Il n’y

En 2014 nous étions 187è sur 189

En 2014 nous étions 187è sur 189

Et ce, dans le domaine du raccordement à l’électricité, selon donc le classement annuel Doing Business 2014, publié il y a un an. Lire : Électrification : Madagascar est classé 187e pays sur 189 Et notre tout premier commentaire, sardonique, sur cette brève, vous pouvez vérifier, était « allez, encore un effort et nous finirons par l’accrocher

JIRAMA : Maty depuis 07:00 ce matin

Certains voient toujours des taux de croissance de 5% et 350 000 touristes pour cette année ? Pour avoir 5% de croissance il faut des entreprises qui tournent et pour avoir des entreprises qui tournent il faut du courant. 350 000 touristes ? 350 000 touristes n’iront pas dans un pays sans électricité. Et pendant

JIRAMA : les coupures reprennent

Il fait trop chaud dans la journée ? Il fait trop froid le soir ? Il n’y a plus de carburant ? Quelqu’un a marché sur la prise ?

JIRAMATY : les coupures se multiplient depuis quelques jours

Pas assez d’eau ça marche pas. Trop d’eau ça marche toujours pas. On connaît la rengaine. Çà fait juste quelques années que ça dure

Il est conseillé de prendre le taxibe : et puis quoi encore ?

Face aux embouteillages, voici donc la dernière trouvaille en date, émis sous forme de communiqué officiel  : veuillez s’il vous plait privilégier les « transports en commun ». On aurait presque envie de rétorquer à l’auteur de cette directive un cinglant « ok, refile nous alors ton Toyota V8 et toi tu vas prendre le betax« .

Qui est responsable de l’état désastreux actuel de la JIRAMA?

Un seul chiffre : quand Marc Ravalomanana est parti en 2009, il restait 40 millions d’euros dans les comptes bancaires de la JIRAMA. Aujourd’hui, en 2014, la JIRAMA perd 1 milliard ar. Par jour. Mais que c’est-il donc passé de 2009 à 2014 ? Les regards se retournent vers la Transition d’Andry Rajoelina. Ainsi que

JIRAMA : c’est bien pratique la pluie vers 17:30-18:00 hein ?

Hop on en profite pour mettre un pt’it coup de délestage ? Et ce même une heure après que la dernière goutte de pluie soit tombée? Babakoto jusqu’au bout des ongles.

JIRAMA : des éléments des forces de l’ordre assurent maintenant la sécurité de l’agence de Toamasina

Ah bah à force de gérer la boîte comme un goret, on finit par provoquer les foudres des consommateurs. A ce rythme là il va falloir mettre des gendarmes dans chaque agence JIRAMA sur tout le territoire.

Alors,  ça y est, les caisses sont vides ?

Alors,  ça y est, les caisses sont vides ?

Il y a des signes qui ne trompent pas et qui nous amènent à penser que les caisses de l’Etat sont à sec ou en voie de l’être. Premier indice : la JIRAMA qui rend l’âme sur l’ensemble du territoire. A moins d’avoir passé ces onze derniers mois dans un igloo au Pôle Nord, nul

JIRAMA : les equipes rasidiennes préfèrent privilégier les centrales au gasoil

Ainsi, au lieu de réparer la centrale au fuel oil de Mandroseza, l’efficace équipe rasidienne préfère continuer à investir dans les machines fonctionnant au gasoil, plus gourmandes. Plus gourmandes et donc plus intéressantes pour les petits business personnels ? De juteux business dont Hery Rajaonarimampianina est donc complice puisqu’au lieu de virer ces personnages douteux,

JIRAMA : délestages en nette baisse

Comme quoi dans la vie il n’y a pas de mystère : quand on paie ses factures (et ses fournisseurs), ô miracle ça remarche. Mais connaissant la redoutable efficacité de la JIRAMA, on attend donc le prochain prétexte pour justifier les prochaines coupures : le manque d’eau pour faire tourner les centrales. Aucune anticipation, on